jeudi, 03 novembre 2016 16:15

CANCER DU COL DE L’UTERUS : L’ASSAT sensibilise ses membres

« Cancer du col de l’utérus et son dépistage » Tel est le thème de la Conférence organisée par l’Amicale des Secrétaires Standardistes et Assimilés du Trésor (l’ASSAT),en collaboration avec le Centre Médical Paul Antoine Bohoun BOUABRE,  le vendredi 28 octobre 2016, à la Rotonde de la cité Financière, au Plateau. 
En présence de M. GONNET Jules, Conseiller Technique du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. L’ASSAT entendait par cette initiative, sensibiliser ses membres sur cette maladie caractérisée par des saignements anormaux.  
 
Selon le Conférencier, Dr EFFOH N’Drin Dénis, Maître Assistant à l’UFR des Sciences Médicales Abidjan-Cocody, le cancer du col de l’utérus est une maladie de la muqueuse du col de l’utérus. Il est causé dans la grande majorité des cas par un virus appelé Papillomavirus humain. Cette maladie qui représente la première cause de mortalité au sein de la gente féminine, dira-t-il, est favorisée, entre autres, par les rapports sexuels précoces avec lésions et la multiplication de partenaires. 
« Plus de 500 mille femmes souffrent de cette maladie dans le monde. Et 60 % parmi   elles vivent dans les pays en voie de développement, comme le Sénégal, la Sierra Léone et la Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué.  
 
Le Conférencier a en outre, exhorté les membres de l’ASSAT à effectuer leur test de dépistage, permettant de diagnostiquer et traiter efficacement l’infection du virus, avant le stade cancer. En encourageant également leurs filles, à le faire dès l’âge                   de 20 ans. M. GONNET Jules, a quant à lui, traduit l’admiration du Directeur Général, à l’ASSAT et à sa présidente pour les actions entreprises, en faveur de ses membres et du Trésor Public.
Mme KOFFI Odette s’est d’ailleurs, réjouie de la mobilisation de ses sœurs à cette conférence et leur participation à l’opération de dépistage gratuit, qui s’est déroulée au Centre Médical. Aussi a-telle exprimé sa reconnaissance à la Direction Générale pour l’appui et au Maître Assistant de les avoir éclairées sur les effets dévastateurs de la maladie.